UA-138342571-1
  • Murray Bookchin pour une écologie sociale et radicale

Pour Murray Bookchin (1921-2006), fondateur de l’écologie sociale, c’est au cœur même de nos institutions que se situent les causes de notre rapport destructeur à la nature. Les principes de domination induits par la « société de marché » ont fini par envahir tous les domaines de la vie, colonisant nos valeurs et nos modes de pensée. Le modèle économique du capitalisme est donc à condamner sans détours et sous toutes ses formes. Mais la force de cette pensée réside surtout dans la proposition du « municipalisme libertaire » : un retour à une gestion à échelle humaine des affaires publiques. En instaurant la propriété communale des moyens de production, il s’agit de créer des espaces – ouverts sur l’extérieur –, où, en harmonie avec l’environnement, chacun, en prenant part aux décisions collectives, exprime pleinement son potentiel et ses aspirations.


Editeur
Éditeur Le Passager Clandestin
Auteurs
Auteur Vincent Gerber et Floréal Romero et Murray Bookchin
Caractéristiques
Date parution 15 octobre 2014
Format 110x170mm
Pagination 96 pages

Écrire un avis

Note : Le HTML n’est pas pris en charge !
    Mauvais           Bon

Murray Bookchin pour une écologie sociale et radicale

  • 8,00€

  • H.T : 8,00€

Produits apparentés

Bernard Charbonneau ou la critique du développement exponentiel

Bernard Charbonneau ou la critique du développement exponentiel

Bernard Charbonneau (1910-1996), pionnier de l’écologie politique, est aussi sans conteste l’un de..

8,00€

Baudrillard ou la subversion par l’ironie

Baudrillard ou la subversion par l’ironie

On ne peut pas dénoncer « la société de consommation » sans se référer aux analyses de Jean Baudri..

8,00€

Lewis Mumford pour une juste plénitude

Lewis Mumford pour une juste plénitude

Lewis Mumford nous aide à dénoncer les méfaits du « toujours plus » et du « gigantisme » propres a..

8,00€

Etiquettes : Bookchin, précuseurs